COMPRENDRE LE BURNOUT

juin 8, 2023

10 min read

Avatar photo
Author : United We Care
COMPRENDRE LE BURNOUT

Introduction

« L’épuisement professionnel ne consiste pas seulement à être trop occupé ou à se sentir dépassé… C’est l’impression que votre travail n’a pas de but et que vous n’avez pas de soutien. » -Richie Norton [1]

Comprendre l’épuisement professionnel est crucial pour les individus comme pour les organisations. L’épuisement professionnel est un état d’épuisement physique et émotionnel chronique résultant d’une exposition prolongée à des facteurs de stress, souvent sur le lieu de travail. Cela peut nuire considérablement à la santé mentale, au rendement au travail et au bien-être d’une personne. Reconnaître les signes d’épuisement professionnel et prendre des mesures préventives est essentiel pour atténuer son impact et promouvoir un environnement de travail plus sain.

Qu’est-ce que l’épuisement professionnel ?

Avant de connaître la définition du burnout, il faut commencer par comprendre la signification du stress.

Le STRESS est un état mental ou émotionnel caractérisé par une tension due à des conditions défavorables. Le BURNOUT est une condition qui survient en raison d’une exposition prolongée au stress, entraînant l’épuisement de la force mentale ou émotionnelle. Le stress est l’expérience d’avoir une charge écrasante – trop de travail, de responsabilités et de longues heures. Un manque de motivation, d’énergie et de soins caractérise l’épuisement professionnel [2].

Au fil des ans, l’épuisement professionnel a été étroitement associé à des professions impliquant des interactions personnelles et émotionnelles intenses, telles que les services sociaux, l’éducation et les soins de santé. Ces professions s’attendent souvent à l’altruisme, à donner la priorité aux besoins des autres, à travailler de longues heures et à se donner beaucoup de mal pour aider les clients, les patients ou les étudiants. Divers facteurs sociaux, politiques et économiques, y compris les réductions de financement, les contraintes politiques et la dynamique du lieu de travail, contribuent à la nature très stressante de ces secteurs. La recherche suggère que les taux de prévalence de l’épuisement professionnel dans les secteurs à stress élevé peuvent atteindre 46 % [3].

Quels sont les signes d’épuisement professionnel ?

L’épuisement professionnel se caractérise par divers signes et symptômes qui peuvent se manifester dans différents domaines de la vie d’une personne. Voici les signes courants d’épuisement professionnel [4] :

Quels sont les signes d'épuisement professionnel ?

  1. Épuisement émotionnel : Les individus éprouvent un épuisement émotionnel accablant, se sentent épuisés et manquent d’énergie au travail et dans la vie personnelle.
  2. Dépersonnalisation : Cela fait référence au développement d’attitudes pessimistes, cyniques ou détachées envers le travail, les collègues ou les clients, conduisant à un sentiment de distance émotionnelle.
  3. Accomplissements personnels réduits : les individus peuvent percevoir une baisse de leur productivité, de leurs compétences ou de leur efficacité, ce qui entraîne une diminution du sentiment d’accomplissement personnel.
  4. Symptômes physiques : L’épuisement professionnel peut entraîner des manifestations physiques telles que fatigue chronique, maux de tête, insomnie et changements d’appétit ou de poids.
  5. Difficultés cognitives : l’épuisement professionnel peut altérer la concentration, l’attention et la mémoire, ce qui rend difficile la concentration sur les tâches ou la prise de décisions.
  6. Irritabilité et négativité accrues : l’épuisement professionnel entraîne souvent une irritabilité accrue, de l’impatience et une vision négative du travail et de la vie.
  7. Retrait et isolement : Les individus peuvent se retirer des interactions sociales, s’isoler ou manifester un comportement d’évitement sur le lieu de travail et dans les relations personnelles.

Comment éviter le burn-out ?

La prévention de l’épuisement professionnel nécessite des stratégies proactives pour gérer le stress et favoriser le bien-être. Voici quelques approches pratiques pour éviter l’épuisement professionnel :

  1. Soins personnels et équilibre entre vie professionnelle et vie privée : Donnez la priorité aux activités de soins personnels, y compris l’exercice régulier, un sommeil suffisant et du temps libre, pour recharger et maintenir un équilibre sain entre vie professionnelle et vie privée.
  2. Établissez des limites : Établissez des limites claires entre le travail et la vie personnelle, en limitant les heures supplémentaires et en résistant à l’envie d’être constamment disponible.
  3. Soutien social : Favoriser un système de soutien solide en recherchant des liens sociaux, en maintenant des relations positives et une communication ouverte avec ses collègues, ses amis et sa famille.
  4. Gestion du temps : hiérarchisez efficacement les tâches, déléguez lorsque cela est possible et utilisez des techniques efficaces d’organisation et de gestion du temps. Vous pouvez également utiliser une liste de tâches pour vous assurer que vous ne prenez que ce que vous pouvez gérer.
  5. Techniques de gestion du stress : Pratiquez des techniques de réduction du stress telles que des exercices de respiration profonde, la méditation, la pleine conscience ou des loisirs pour atténuer le stress.
  6. Pauses régulières : faites des pauses tout au long de la journée de travail pour vous ressourcer et prévenir la fatigue mentale et physique.
  7. Sollicitez le soutien d’un superviseur : Sollicitez le soutien de superviseurs ou de mentors pour relever les défis liés au travail, discuter des problèmes de charge de travail et explorer des solutions potentielles.
  8. Identifier le sens et le but : Réfléchir sur les valeurs personnelles et aligner le travail avec un sens et un but, en recherchant des opportunités de s’engager dans des tâches personnellement épanouissantes.

En mettant en œuvre ces stratégies, les individus peuvent favoriser la résilience, maintenir le bien-être et réduire le risque d’épuisement professionnel [6].


Que pouvez-vous faire si vous êtes déjà épuisé ?

Si vous souffrez déjà d’épuisement professionnel, il est essentiel de prendre des mesures proactives pour y remédier et vous en remettre. Basés sur la recherche, les points suivants décrivent des stratégies pour faire face à l’épuisement professionnel :

Que pouvez-vous faire si vous êtes déjà épuisé ?

  1. Cherchez du soutien : connectez-vous avec des personnes de confiance, telles que des amis, des membres de votre famille ou des collègues, pour partager vos sentiments et vos expériences. Le soutien social peut fournir une validation émotionnelle et une assistance pratique.
  2. Prendre soin de soi : donner la priorité aux activités de soins personnels qui favorisent le bien-être physique et mental, telles que l’exercice régulier, un sommeil suffisant, une alimentation saine et la pratique de passe-temps agréables.
  3. Établissez des limites : Établissez des limites claires dans la vie personnelle et professionnelle pour garantir du temps pour la détente, le repos et les activités individuelles. Apprenez à dire non à des responsabilités supplémentaires si nécessaire.
  4. Cherchez de l’aide professionnelle : Envisagez de demander l’aide de professionnels de la santé mentale, tels que des thérapeutes ou des conseillers, qui peuvent fournir des conseils et une thérapie pour relever les défis liés à l’épuisement professionnel.
  5. Ajustez la charge de travail : communiquez avec vos superviseurs ou vos collègues pour discuter des problèmes de charge de travail, explorer des solutions potentielles et négocier une charge de travail plus gérable.
  6. Pratiquez des techniques de gestion du stress : engagez-vous dans des techniques de réduction du stress comme des exercices de respiration profonde, la méditation de pleine conscience ou la relaxation musculaire progressive pour aider à atténuer le stress et favoriser la relaxation.
  7. Prenez des pauses et des vacances : intégrez des pauses régulières tout au long de la journée de travail et envisagez de prendre des vacances ou du temps libre pour vous déconnecter et vous ressourcer.

En mettant en œuvre ces stratégies et en cherchant du soutien, les individus peuvent se remettre d’un épuisement professionnel, retrouver leur bien-être et prévenir les conséquences négatives sur leur santé mentale et physique [5].

Comment prévenir l’épuisement professionnel à l’avenir ?

Pour éviter l’épuisement professionnel à l’avenir, il est essentiel de mettre en place des stratégies favorisant le bien-être et de gérer le stress de manière efficace et proactive. Voici comment vous pouvez prévenir l’épuisement professionnel à l’avenir [6] :

Comment prévenir l'épuisement professionnel à l'avenir ?

  1. Développer des mécanismes d’adaptation sains : Cultivez des mécanismes d’adaptation sains, tels que la pratique de la pleine conscience, des techniques de relaxation, la tenue d’un journal ou la poursuite de passe-temps qui soulagent le stress.
  2. Cultivez l’intelligence émotionnelle : développez des compétences en intelligence émotionnelle, y compris la conscience de soi, l’autorégulation, l’empathie et une communication efficace, pour mieux naviguer et gérer les émotions dans des situations stressantes.
  3. Évaluer régulièrement la charge de travail : évaluez et évaluez en permanence votre charge de travail pour vous assurer qu’elle reste gérable. Cherchez des occasions de déléguer, de prioriser les tâches et de communiquer avec les superviseurs pour maintenir une charge de travail raisonnable.
  4. Favoriser un environnement de travail favorable : plaider en faveur d’un environnement de travail favorable qui favorise l’équilibre travail-vie personnelle, encourage la communication ouverte et fournit des ressources pour la gestion du stress et le soutien en matière de santé mentale.
  5. Exercice régulier et activité physique : Les recherches suggèrent que l’exercice et l’activité physique peuvent aider à réduire le stress, à améliorer l’humeur et à augmenter la résilience à l’épuisement professionnel.
  6. Apprentissage continu et développement des compétences : Investissez dans l’apprentissage continu et le développement des compétences pour améliorer la satisfaction au travail et maintenir un sentiment de croissance et de défi dans votre travail.
  7.  Déconnectez-vous régulièrement : Établissez des limites autour de l’utilisation de la technologie et déconnectez-vous des appareils liés au travail pour créer du temps dédié à la détente, aux loisirs et aux activités personnelles.

Conclusion

Comprendre le burnout est essentiel pour favoriser le bien-être et la productivité. L’épuisement professionnel peut entraîner divers effets indésirables, notamment une diminution de la satisfaction au travail, une altération de la santé physique et mentale et une diminution des performances au travail. En reconnaissant les signes d’épuisement professionnel et en mettant en œuvre des stratégies de prévention, les individus et les organisations peuvent créer un environnement de travail plus sain et plus durable.

Si vous faites face à l’épuisement professionnel ou si vous souhaitez savoir comment le prévenir, contactez nos conseillers experts ou explorez plus de contenu sur United We Care ! Chez United We Care, une équipe d’experts en bien-être et en santé mentale vous guidera avec les meilleures méthodes pour votre bien-être.

Les références

[1] « Une citation de Richie Norton », Citation de Richie Norton : « L’épuisement professionnel ne consiste pas seulement à être trop occupé ou à payer… » https://www.goodreads.com/quotes/11444536-burnout-is-not-just-about-being-too-busy-or-feeling

[2] D. Drummond, « Partie I : Les bases de l’épuisement professionnel – Symptômes, effets, prévalence et les cinq principales causes », PubMed Central (PMC) .

[3] « Réduire l’épuisement professionnel : les avantages relatifs des exercices cardiovasculaires et de résistance – PubMed », PubMed , 09 avril 2015. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25870778/

[4] C. Maslach et MP Leiter, « Comprendre l’expérience de l’épuisement professionnel : les recherches récentes et leurs implications pour la psychiatrie », World Psychiatry , vol. 15, non. 2, pp. 103–111, juin 2016, doi : 10.1002/wps.20311.

[5] WL Awa, M. Plaumann et U. Walter, « Burnout prevention: A review of intervention programs, » Patient Education and Counseling , vol. 78, non. 2, pp. 184–190, février 2010, doi : 10.1016/j.pec.2009.04.008.

[6] JJ Hakanen, AB Bakker et WB Schaufeli, « Burnout et engagement au travail chez les enseignants », Journal of School Psychology , vol. 43, non. 6, pp. 495–513, janvier 2006, doi : 10.1016/j.jsp.2005.11.001.

Unlock Exclusive Benefits with Subscription

  • Check icon
    Premium Resources
  • Check icon
    Thriving Community
  • Check icon
    Unlimited Access
  • Check icon
    Personalised Support
Avatar photo

Author : United We Care

Retour en haut

United We Care Business Support

Thank you for your interest in connecting with United We Care, your partner in promoting mental health and well-being in the workplace.

“Corporations has seen a 20% increase in employee well-being and productivity since partnering with United We Care”

Your privacy is our priority