Parentalité et communication : 5 conseils pour avoir une communication ouverte avec votre enfant

avril 18, 2024

9 min read

Avatar photo
Author : United We Care
Parentalité et communication : 5 conseils pour avoir une communication ouverte avec votre enfant

Introduction

Communiquer avec les enfants, en particulier les adolescents, peut devenir un défi pour les parents, et il est essentiel de créer un environnement dans lequel les enfants et les parents peuvent exprimer leurs sentiments sans hésitation. Une bonne communication entre parents et enfants se caractérise par l’ouverture et la clarté, et les parents peuvent apprendre à communiquer ouvertement et à nouer des liens plus solides avec les enfants.

Quelle est l’importance de la communication dans la parentalité ?

Le modèle McMaster de fonctionnement familial, le modèle de thérapie familiale le plus célèbre, a identifié la communication comme faisant partie intégrante du fonctionnement ou du dysfonctionnement d’une famille [2]. Selon le modèle, si la communication est inefficace, si les messages ne sont pas clairs ou si aucun espace permettant de communiquer directement ses sentiments n’est présent, la famille sera dysfonctionnelle. La communication est également essentielle au développement des enfants et à leur adaptation psychosociale [1]. Il existe des preuves significatives que lorsque la communication est bonne, les enfants et les adolescents : Quelle est l'importance de la communication dans la parentalité

  • Bien adapté psychosocialement
  • Avoir moins de problèmes de comportement
  • Sont moins susceptibles d’avoir des problèmes de santé mentale comme la dépression et l’anxiété
  • Sont moins susceptibles de se livrer à des comportements à risque
  • Moins susceptible de s’automutiler [3]
  • Avoir une meilleure estime de soi, un meilleur raisonnement moral et une meilleure réussite scolaire

Ainsi, lorsque les parents maîtrisent une communication efficace, leurs enfants ont plus de chances de devenir des individus heureux et en bonne santé. De plus, une communication ouverte et transparente est susceptible d’améliorer le bien-être général de la famille. Doit lire – Parent narcissique

Quels sont les avantages d’une communication ouverte dans la parentalité ?

Un environnement de communication ouvert est un espace dans lequel les parents font preuve d’une plus grande acceptation des pensées et des opinions de leur enfant, offrent des commentaires évaluatifs, écoutent activement et soutiennent le point de vue de l’enfant [4]. Construire un environnement de communication ouverte peut bénéficier à la relation parent-enfant. Ceux-ci inclus: What are the benefits of open communication in parenting

  1. Plus de divulgation de soi : lorsque l’environnement encourage une communication ouverte, les enfants et les adolescents sont plus susceptibles de se livrer à la divulgation de soi [5]. Lorsque les parents communiquent ouvertement, l’enfant est plus susceptible de rendre la pareille et de parler ouvertement.
  2. Moins de conflits ou de malentendus : une famille avec une communication ouverte donnera la priorité à l’écoute de l’autre et mettra en pratique cette compétence régulièrement. Cela est susceptible de réduire les conflits au sein de la famille. La recherche indique un lien caché entre une bonne communication familiale et une diminution des conflits entre la famille et les enfants [6].
  3. Aider les enfants à se découvrir eux-mêmes : en particulier pour les adolescents, se découvrir et savoir clairement qui ils sont est une tâche importante. Un espace où la communication est ouverte et où l’enfant peut partager ses opinions et ses points de vue aide à clarifier le développement de l’estime de soi des enfants [4].
  4. Améliorer les relations entre l’enfant et le parent : lorsque la communication est ouverte, un temps considérable est consacré à la compréhension de l’autre personne. Dans les relations parent-enfant , il a été constaté que lorsque la communication est ouverte et pratique, les liens sont forts et meilleurs [1] [7].

Il existe souvent une différence significative entre les parents et les enfants en termes de fréquence de communication ouverte et efficace. Les parents croient souvent que la communication est ouverte alors que les enfants ont d’autres pensées [1]. Il est donc essentiel de continuer à se contrôler et à acquérir des compétences de communication plus ouvertes. En savoir plus sur la relation ouverte

Communication ouverte et établissement de limites

Une autre composante essentielle des familles est celle des frontières [8]. Les limites peuvent être sur un continuum avec des limites rigides à une extrémité, et personne dans la famille ne peut les briser (par exemple, personne ne peut parler à son père après son retour à la maison). De l’autre côté, les frontières sont diffuses et qui fait quoi n’est pas clair (par exemple, les enfants apaisent leurs parents et leur disent ce dont ils ont besoin). Au milieu se trouvent des limites claires, qui sont également flexibles [9]. Des limites claires améliorent le fonctionnement familial. Lorsque les parents communiquent ouvertement entre eux et avec leurs enfants, ils peuvent définir des attentes claires en matière de comportement et des limites claires. Une fois fixées, les enfants peuvent négocier ces limites à mesure qu’ils grandissent ou selon la situation. Cette flexibilité permet des discussions ouvertes et honnêtes sur plusieurs choses, un comportement exceptionnellement acceptable. En savoir plus sur – Parentalité faisant autorité contre. Parentalité permissive

Conseils importants pour avoir une communication ouverte avec vos enfants en tant que parent

Mettre en place un espace de communication ouvert et efficace est relativement simple. Grâce aux cinq conseils suivants, les parents peuvent créer un environnement familial sain et fonctionnel [7]. Conseils pour avoir une communication ouverte avec vos enfants en tant que parent

  1. Écouter : Souvent, l’écoute de soi doit être révisée. On peut être pressé, fatigué ou distrait en écoutant. Lorsque les enfants souhaitent parler, écoutez avec toute leur attention, supprimez les distractions, maintenez un contact visuel et évitez de l’interrompre avec vos doutes, vos idées ou vos réactions émotionnelles [7] [10].
  2. Montrez que vous avez écouté en reconnaissant ce sentiment : Communiquer que vous avez entendu un enfant est un outil puissant. Cela leur permet de se sentir compris. Une fois que l’enfant a terminé, vous pouvez le résumer et le reformuler ou même identifier ce qu’il ressent et lui donner un nom (par exemple, vous êtes en colère contre ce qui s’est passé à l’école). Pour les plus jeunes enfants, vous pouvez également leur donner ce qu’ils désirent dans un fantasme (par exemple, ne serait-ce pas cool si vos devoirs se complétaient comme par magie) [7] [10]
  3. Exprimez vos sentiments honnêtement mais à la hauteur de l’enfant : Il est également essentiel que le parent exprime également ses opinions et ses sentiments. Cependant, il est nécessaire de comprendre cela pour ce faire ; le parent devra communiquer avec des mots et des gestes que l’enfant comprendra. Les parents peuvent également se mettre physiquement au niveau de l’enfant en s’asseyant pour qu’il puisse avoir un contact visuel [7].
  4. Apprenez l’art de poser des questions : Il est également essentiel de poser des questions pour mieux comprendre ce que dit ou ressent l’enfant. Cependant, les parents entrent souvent en mode interrogatoire en posant plusieurs questions « oui ou non ». Au lieu de cela, les questions ouvertes qui permettent à l’enfant d’expliquer en détail et d’obtenir des informations volontaires sont plus appropriées [7].
  5. Évitez les commentaires négatifs, les critiques et les reproches : il est facile de s’en prendre aux enfants et de les menacer pendant les conflits, en particulier les batailles. Les gens oublient souvent de montrer du respect et suscitent plutôt des critiques et de la culpabilité. Au lieu de cela, les enfants peuvent être autorisés à résoudre ces problèmes eux-mêmes. Les parents peuvent décrire le problème, demander des solutions et informer les enfants de leur comportement [7].

La communication est une compétence qui prend du temps à développer. Certains livres, comme « Comment parler pour que les enfants écoutent et écouter pour que les enfants parlent » de Faber et Mazlish [10], peuvent aider les parents à améliorer leurs compétences en communication et à nouer de meilleures relations. On peut également contacter nos experts de United We Care pour perfectionner ces compétences et apprendre à communiquer ouvertement avec les enfants. À lire absolument – Conseils aux enfants et aux adolescents

Conclusion

Être parent peut être difficile et la communication avec les enfants peut être difficile. Cependant, investir du temps dans l’établissement d’une communication ouverte peut aider les enfants à bâtir des relations plus solides. On peut avoir un contact disponible avec les enfants en les écoutant, en reconnaissant leurs sentiments, en posant les bonnes questions et en évitant les commentaires négatifs.

Les références

  1. Z. Xiao, X. Li et B. Stanton, « Perceptions de la communication parent-adolescent au sein des familles : c’est une question de perspective », Psychology, Health & Medicine, vol. 16, non. 1, p. 53-65, 2011.
  2. NB Epstein, DS Bishop et S. Levin, « Le modèle McMaster de fonctionnement familial », Journal of Marital and Family Therapy, vol. 4, non. 4, p. 19-31, 1978.
  3. AL Tulloch, L. Blizzard et Z. Pinkus, « Communication adolescent-parent dans l’automutilation », Journal of Adolescent Health, vol. 21, non. 4, p. 267-275, 1997.
  4. MP Van Dijk, S. Branje, L. Keijsers, ST Hawk, WW Hale et W. Meeus, « Clarté du concept de soi à travers l’adolescence : associations longitudinales avec une communication ouverte avec les parents et des symptômes d’intériorisation », Journal of Youth and Adolescence, vol . 43, non. 11, pages 1861-1876, 2013.
  5. J. Kearney et K. Bussey, « L’influence longitudinale de l’auto-efficacité, de la communication et du rôle parental sur la divulgation spontanée des adolescents »,Journal of Research on Adolescence , vol. 25, non. 3, pages 506 à 523, 2014.
  6. S. Jackson, J. Bijstra, L. Oostra et H. Bosma, « Perceptions des adolescents de la communication avec les parents par rapport à des aspects spécifiques des relations avec les parents et du développement personnel », Journal of Adolescence, vol. 21, non. 3, pages 305 à 322, 1998.
  7. « Communication parent/enfant – centre pour une parentalité efficace. » [En ligne]. Disponible ici : [Consulté le : 28 avril 2023].
  8. C. Connelle, « Connelle Multicultural Perspectives – Rivier University ». [En ligne]. Disponible : [Consulté : 28 avril 2023].
  9. R. GREEN et P. WERNER, « Intrusion et proximité-soins : repenser le concept d’« enchevêtrement » familial », Family Process, vol. 35, non. 2, p. 115-136, 1996.
  10. A. Faber et E. Mazlish, Comment parler pour que les enfants écoutent et écouter pour que les enfants parlent. New York : Courants pérennes, 2004 .

Unlock Exclusive Benefits with Subscription

  • Check icon
    Premium Resources
  • Check icon
    Thriving Community
  • Check icon
    Unlimited Access
  • Check icon
    Personalised Support
Avatar photo

Author : United We Care

Retour en haut

United We Care Business Support

Thank you for your interest in connecting with United We Care, your partner in promoting mental health and well-being in the workplace.

“Corporations has seen a 20% increase in employee well-being and productivity since partnering with United We Care”

Your privacy is our priority