Gestion de l’anxiété et du stress dans le sport : 5 stratégies importantes pour faciliter la tâche

avril 23, 2024

9 min read

Avatar photo
Author : United We Care
Gestion de l’anxiété et du stress dans le sport : 5 stratégies importantes pour faciliter la tâche

Introduction

De nos jours, de plus en plus d’acteurs nationaux et internationaux discutent de santé mentale et de leur parcours en matière de santé mentale [1]. Cependant, des concepts tels que l’anxiété sportive et le stress ont un impact significatif sur le joueur et sont rarement abordés. Cet article tente de combler cette lacune et s’efforce de proposer des stratégies pratiques de gestion de l’anxiété et du stress dans le sport.

Pourquoi la gestion de l’anxiété et du stress est-elle importante dans le sport ?

La nervosité et le stress avant un match sont quotidiens. Selon la zone de fonctionnement optimal de cet individu [2], une certaine nervosité et anxiété peuvent être bénéfiques. Cependant, lorsque cette excitation devient dysfonctionnelle, on peut parler d’anxiété sportive qui est définie comme un état émotionnel négatif de forte excitation accompagné de symptômes physiques comme une accélération du rythme cardiaque, de la transpiration, des sensations d’essoufflement et des symptômes cognitifs comme l’inquiétude, le doute de soi, images de perte et d’humiliation [3, p 115] [4]. Il a été démontré que l’anxiété sportive a un impact sur plusieurs aspects du sport [5] [6] [7]. La recherche montre qu’il peut : Pourquoi la gestion de l’anxiété et du stress est-elle importante dans le sport ?

  • Conduire à de mauvaises performances globales
  • Incapacité à se concentrer efficacement pendant le jeu
  • Mauvaise prise de décision dans le jeu
  • Baisse de satisfaction à jouer
  • Risque accru de blessures et mauvaise rééducation
  • Arrêt du sport
  • Bien-être physiologique et psychologique défectueux

Comprendre comment gérer le stress et l’anxiété dans le sport peut permettre aux joueurs de faire face à la pression et d’assurer des performances et une santé optimales.

Identifier vos déclencheurs d’anxiété et de gestion du stress, importants dans le sport

La première étape pour gérer cette anxiété consiste à comprendre les facteurs de stress et leur impact possible sur un joueur. Dans le sport, les déclencheurs peuvent être généralement classés en deux domaines : les facteurs individuels et les facteurs situationnels.

Facteurs individuels

Quels sont les facteurs individuels déclenchant l'anxiété et le stress Ces facteurs dépendent de la personnalité et de la vie de l’individu [3] [8]. Ceux-ci inclus:

  • Anxiété caractéristique : l’anxiété caractéristique fait référence à la tendance d’un individu à percevoir les situations comme plus menaçantes, entraînant des symptômes d’anxiété cognitive et somatique et une perte de confiance en soi. Les personnes présentant des niveaux élevés d’anxiété liée aux traits ont tendance à ressentir ces symptômes plus fréquemment.
  • Locus de contrôle : le locus de contrôle indique le degré auquel un individu croit avoir le contrôle de sa vie. Bien que cela ne soit pas directement lié à l’anxiété sportive, certains chercheurs ont montré que les personnes disposant d’un locus de contrôle interne considéraient l’inquiétude comme adaptée à leur performance. Ceux qui disposent d’un lieu de contrôle externe disent que cela a été terrible pour eux.
  • Perfectionnisme : Être trop obsédé par la perfection de la performance contribue souvent au stress et à l’anxiété sportifs.
  • Expériences passées : le niveau d’expérience d’une personne aide à gérer l’anxiété. Les joueurs plus expérimentés face à des adversaires sont souvent bien meilleurs pour contrôler les symptômes d’anxiété .

Facteurs situationnels

De nombreux facteurs inhérents à la situation ou au sport peuvent contribuer à l’anxiété [3] [9] [10]. Ceux-ci inclus: Quels sont les facteurs situationnels déclenchant l’anxiété et le stress

  • Importance de l’événement : dans quelle mesure un individu perçoit un événement comme affectant son niveau d’anxiété. Les événements hautement prioritaires, comme les finales ou les matchs de sélection, provoquent plus d’anxiété que d’autres.
  • Attentes : L’évaluation par l’athlète de ce que les autres, y compris les entraîneurs, attendent de lui, affecterait la façon dont il perçoit un événement comme menaçant. Des attentes plus élevées provoquent une anxiété plus élevée.
  • Sports en solo : les athlètes qui pratiquent des sports en solo et doivent eux-mêmes porter le fardeau de l’étiquette gagnante ou perdante, contrairement aux équipes où toute l’équipe partage le fardeau, déclarent se sentir plus anxieux.

En savoir plus sur – Parent trop ambitieux

Stratégies pour gérer l’anxiété et le stress dans le sport

Quelles sont les stratégies pour gérer l’anxiété et le stress dans le sport Il a été largement reconnu que plus que le niveau de compétence, la capacité du joueur à gérer l’anxiété et le stress sépare le gagnant du perdant [3]. Il est possible de gérer soi-même l’anxiété liée au sport, et certaines des stratégies efficaces sont :

  1. Entraînez-vous dans des événements de moindre importance : étant donné que l’anxiété et le stress sont inévitables, plus un joueur s’entraîne face à eux dans différentes compétitions, plus il sera capable de les gérer.
  2. Méditation : la méditation permet aux individus de s’ancrer dans le moment présent et de calmer leurs pensées. C’est une intervention précieuse pour les athlètes [11].
  3. Activités de relaxation : des techniques de respiration, des images et une relaxation musculaire progressive peuvent être apprises et pratiquées pour réduire l’anxiété et le stress [12].
  4. Réévaluation cognitive : trouver des moyens de réinterpréter la situation comme moins menaçante (par exemple, réduire la pression ou l’importance perçue) peut aider à gérer l’anxiété.
  5. Conversation intérieure : il s’agit d’une technique consistant à se répéter des phrases positives spécifiques pour mettre fin au schéma de pensée négatif. Le discours intérieur a diminué les symptômes d’anxiété et renforcé la confiance en soi des athlètes [13].

Ressources pour la gestion de l’anxiété et du stress dans le sport

Comme mentionné précédemment, de nombreuses techniques existent pour faire face à l’anxiété et au stress liés au sport. Il est essentiel de noter que les individus sont différents ; ainsi, ils doivent développer d’autres mécanismes pour faire face aux événements stressants. Il peut être utile de comprendre l’étendue de l’anxiété présente. On peut utiliser la Sports Anxiety Scale [14] pour tester cela. Cela peut également donner un aperçu du type d’anxiété à laquelle on est confronté. Les outils qui aident à accroître cette compréhension, comme une fiche d’exploration des inquiétudes [15], sont également utiles. De plus, comprendre comment les performances peuvent être améliorées et les pensées tenues à distance est également utile. Les athlètes peuvent poursuivre leur voyage en approfondissant ces concepts à travers de nombreux livres [16]. Alternativement, ils peuvent utiliser de nombreuses ressources en ligne, telles que des vidéos de méditation [17], pour apprendre à contrôler leurs pensées. Enfin, demander de l’aide à un professionnel qualifié peut souvent s’avérer utile. Les psychologues du sport sont explicitement chargés d’aider les athlètes à gérer leur détresse et à améliorer leurs performances. À lire absolument : Implication des parents dans la performance sportive des enfants

Conclusion

Il est normal de ressentir du stress et de l’anxiété, surtout lorsqu’un joueur est confronté à une compétition intense. Or, l’anxiété et le stress affectent considérablement les performances et le bien-être du joueur. Il est donc important de reconnaître ses déclencheurs et d’apprendre à les gérer efficacement. Des techniques telles que la relaxation, la méditation et l’évaluation cognitive sont utiles dans cette gestion. De plus, un athlète peut envisager de demander l’aide d’un professionnel si son anxiété devient débilitante et s’il ne peut pas la gérer seul.

Les références

  1. N. Lahoty, « Victoire éclatante de 5 sportifs sur la santé mentale », SportsTiger, 5 décembre 2020. [En ligne]. Disponible ici
  2. «Zones individuelles de fonctionnement optimal (IZOF)», – Sportlyzer Academy. [En ligne]. Disponible ici [Consulté le 28 mars 2023].
  3. M. Jarvis, Psychologie du sport : Manuel de l’étudiant. Londres : Routledge, 2006. Disponible ici
  4. E. Dingley, « Anxiété dans le sport », Sport Science Insider, 6 septembre 2022. [En ligne]. Disponible ici [Consulté le 28 mars 2023].
  5. C. Englert et A. Bertrams, « Anxiété, épuisement de l’ego et performances sportives », Journal of Sport and Exercise Psychology, vol. 34, non. 5, pp. 580-599, 2012. Disponible ici
  6. A. Khan, « Effets de l’anxiété sur les performances sportives », Research & Investigations in Sports Medicine, vol. 1, non. 2, 2017. Disponible ici
  7. J. Ford, K. Ildefonso, M. Jones et M. Arvinen-Barrow, « Anxiété liée au sport : perspectives actuelles », Open Access Journal of Sports Medicine, vol. Volume 8, pp. 205-212, 2017. Disponible ici
  8. « Comment l’anxiété liée aux traits et à l’état influence la performance sportive. » [En ligne]. Disponible ici [Consulté : 28 mars 2023]
  9. J. Baker, J. Côté et R. Hawes, « La relation entre les comportements d’entraîneur et l’anxiété sportive chez les athlètes », Journal of Science and Medicine in Sport, vol. 3, non. 2, pp. 110-119, 2000. Disponible ici
  10. CMC Emily Pluhar, « Les athlètes des sports d’équipe peuvent être moins susceptibles de souffrir d’anxiété ou de dépression que les athlètes sportifs individuels », Journal of Sports Science and Medicine, 1er août 2019. [En ligne]. Disponible ici . [Consulté : 28 mars 2023]. Athlètes de sports d’équipe
  11. LS Colzato et A. Kibele, « Comment différents types de méditation peuvent améliorer les performances sportives en fonction des compétences sportives spécifiques », Journal of Cognitive Enhancement, vol. 1, non. 2, pp. 122-126, 2017. Disponible ici
  12. VA Parnabas, Y. Mahamood, J. Parnabas et NM Abdullah, « La relation entre les techniques de relaxation et la performance sportive », Universal Journal of Psychology, vol. 2, non. 3, pp. 108-112, 2014. Disponible ici
  13. N. Walter, L. Nikoleizig et D. Alfermann, « Effets de l’entraînement au discours intérieur sur l’anxiété compétitive, l’auto-efficacité, les compétences volitives et la performance : une étude d’intervention auprès d’athlètes juniors de sous-élite », Sports, vol. 7, non. 6, p. 148, 2019. Disponible ici
  14. RE Smith, FL Smoll, SP Cumming et JR Grossbard, « Mesure de l’anxiété multidimensionnelle liée à la performance sportive chez les enfants et les adultes : l’échelle d’anxiété sportive-2 », Journal of Sport and Exercise Psychology, vol. 28, non. 4, pp. 479-501, 2006. Disponible ici
  15. « Questions d’exploration des inquiétudes (feuille de travail) », Aide au thérapeute. [En ligne]. Disponible ici [Consulté le : 28 mars 2023].
  16. PD Jeremy Sutton, « 20 meilleurs livres de psychologie du sport pour motiver les athlètes », PositivePsychology.com, 14 mars 2023. [En ligne]. Disponible ici . [Consulté : 28 mars 2023].
  17. « Méditation guidée pour les sportifs | Je suis des affirmations avant de me coucher », YouTube, 14 mars 2022. [En ligne]. Disponible ici [Consulté le : 28 mars 2023].

Unlock Exclusive Benefits with Subscription

  • Check icon
    Premium Resources
  • Check icon
    Thriving Community
  • Check icon
    Unlimited Access
  • Check icon
    Personalised Support
Avatar photo

Author : United We Care

Retour en haut

United We Care Business Support

Thank you for your interest in connecting with United We Care, your partner in promoting mental health and well-being in the workplace.

“Corporations has seen a 20% increase in employee well-being and productivity since partnering with United We Care”

Your privacy is our priority