Gérer l’anxiété de performance : faire taire le critique intérieur

juin 12, 2023

9 min read

Avatar photo
Author : United We Care
Gérer l’anxiété de performance : faire taire le critique intérieur

Introduction

De nombreuses personnes ont été confrontées à l’anxiété et à la nervosité avant un test ou une performance importante. Bien qu’un peu de stress soit utile et améliore les performances d’une personne, chez certaines personnes, il peut être extrême chez certaines personnes. Cette puissante anxiété de performance est souvent associée au critique intérieur d’une personne qui exige le perfectionnisme. Cet article explore comment gérer cette critique intérieure et cette anxiété de performance.

Qu’est-ce que l’anxiété de performance ?

L’anxiété de performance est une peur exagérée de se produire devant les autres [1]. Habituellement, les artistes de scène éprouvent cette anxiété, mais cela inclut également la peur de se présenter aux examens, de se produire sexuellement et de faire du sport. Cela peut être considéré comme une anxiété d’évaluation [1] ou une peur d’échouer, qui nuit à une personne et à sa performance.

L’anxiété de performance a trois aspects : cognitif, physiologique et comportemental. Habituellement, les symptômes incluent [2] [3] :

  • Pensées irrationnelles autour du perfectionnisme ou quelque chose qui ne va pas
  • Mauvaise concentration
  • Rythme cardiaque élevé et palpitations
  • Tremblant
  • Bouche sèche
  • Transpiration
  • Essoufflement
  • Nausée
  • Vertiges
  • Voix tremblante
  • Éviter les représentations et les auditions
  • Interruptions de la performance réelle

Étant donné que cette anxiété a une composante sociale et une peur d’être jugée dans des contextes sociaux, de nombreuses personnes la considèrent comme faisant partie de la phobie sociale [2] [3]. Cependant, certains auteurs ont fait valoir qu’il est très différent et doit être séparé [4]. La raison en est que, chez de nombreuses personnes souffrant d’anxiété de performance, leur critique intérieure et leurs attentes les inquiètent, contrairement à la phobie sociale, où la peur que les autres jugent devient débilitante [4].

Pourquoi les gens éprouvent-ils de l’anxiété de performance ?

De nombreuses raisons font qu’un individu souffre d’anxiété de performance. Certains d’entre eux sont :

Pourquoi les gens éprouvent-ils de l'anxiété de performance ?

  1. Anxiété de caractère élevé : de nombreuses personnes sont sujettes à l’anxiété et ont tendance à trouver des situations plus menaçantes et accablantes que d’autres. Habituellement, les personnes souffrant d’anxiété de trait élevée ont plus de chances d’avoir de l’anxiété de performance [5] [6].
  2. Perfectionnisme : certaines personnes ont des attentes élevées et irréalistes envers elles-mêmes. Les personnes ayant une tendance au perfectionnisme éprouvent souvent une anxiété de haute performance et une faible satisfaction lorsque les objectifs sont atteints [3] [7].
  3. La menace perçue d’un événement : la perception qu’un événement est menaçant et critique augmente l’anxiété de performance. Souvent, les interprètes surestiment la probabilité d’un événement effrayant, sous-estiment leurs ressources et pensent que le résultat de l’événement est trop important. Elle menace l’événement et produit une anxiété de haute performance [3] [6].
  4. Expériences antérieures négatives : lorsque les individus ont eu des expériences négatives d’humiliation et d’échec, leur anxiété de performance augmente [6].
  5. Présence du public : la relation entre l’anxiété liée à la performance et la présence d’un public est complexe. L’anxiété de performance est élevée lorsque plus de personnes sont présentes et augmente lorsque les personnes sont moins nombreuses, mais les chances d’être évalué sont élevées (ex : auditions) [3].
  6. Syndrome de l’imposteur : les personnes atteintes du syndrome de l’imposteur (la croyance qu’elles sont incompétentes malgré leur bon travail) ont généralement une anxiété de haute performance [8].

Certains auteurs ont tenté de créer un cadre pour expliquer la relation entre les causes de l’anxiété de performance, l’adaptation et les résultats [6]. Selon ce cadre, la susceptibilité d’une personne au stress, sa croyance quant à l’efficacité de sa tâche et l’environnement dans lequel elle doit accomplir ensemble déterminent le niveau d’anxiété de performance.

Pourquoi le critique intérieur apparaît-il dans l’anxiété de performance ?

Comme mentionné ci-dessus, l’anxiété de performance est étroitement liée au perfectionnisme et au syndrome de l’imposteur. Ainsi, des croyances négatives sur soi-même et une faible estime de soi conduisent à une anxiété de performance [6]. Les pensées négatives et la faible estime de soi, à leur tour, proviennent de la présence d’un critique intérieur fort [9]. Le critique intérieur est une voix au sein de chaque individu qui travaille à mettre en évidence les lacunes d’une personne, et le critique intérieur fait douter la personne de sa valeur et de ses capacités.

Dans l’anxiété de performance, les exigences du perfectionnisme et le sentiment d’être un imposteur sont indirectement la critique intérieure qui porte le jugement que la personne n’est pas assez bonne.

Souvent, la voix fait honte à une personne avant que les autres ne le puissent, et elle veut qu’elle évite les situations à haut risque de ridicule [9]. Chez un interprète, cette voix essaiera de convaincre la personne d’éviter la performance en la rendant anxieuse à ce sujet.

Quelles sont les stratégies pour gérer l’anxiété de performance ?

L’anxiété liée à la performance peut être débilitante pour certaines personnes, et elle peut atteindre un point où leur carrière en tant qu’interprètes est affectée. Chez les étudiants, cela peut également entraver leurs performances aux examens. Un individu doit apprendre à gérer son anxiété de performance. Certaines stratégies sont :

Quelles sont les stratégies pour gérer l'anxiété de performance ?

  1. Psychothérapie : Rencontrer un psychothérapeute peut être fructueux pour les personnes souffrant d’anxiété de performance débilitante. Diverses techniques comme la thérapie cognitivo-comportementale [3], la thérapie comportementale multimodale [8] et la psychanalyse ont été utilisées pour traiter l’anxiété de performance.
  2. Routine de pré-performance : De nombreux artistes ont une routine de pré-performance qui les aide à entrer dans l’état d’esprit de la performance. Cela peut inclure plusieurs choses, de l’échauffement à la relaxation ou à l’isolement. Un moyen de pré-performance peut permettre à la personne de lutter activement contre l’anxiété qui peut s’accumuler.
  3. Techniques de relaxation : Les individus peuvent apprendre plusieurs techniques de relaxation, telles que la pleine conscience, des exercices de respiration profonde, la relaxation musculaire, etc., pour gérer l’anxiété. Cela peut être fait comme une routine de pré-performance ou une pratique régulière [3].
  4. Redéfinir le succès : Souvent, l’anxiété découle de la croyance que l’on va échouer, faire des erreurs ou ne pas être assez bon. Redéfinir le sens du succès et ce que signifie faire une erreur peut aider à lutter contre l’anxiété. Il a été constaté que l’anxiété liée à la performance a diminué lorsque le succès est considéré comme donner le meilleur de soi, grandir et apprendre, ou acquérir la maîtrise, et que faire des erreurs est considéré comme précieux [10].
  5. Apprendre l’auto-compassion : étant donné que l’autocritique est souvent à l’origine de l’anxiété liée à la performance, l’apprentissage de techniques qui favorisent la compassion envers soi-même peut aider. Il a été constaté que l’autocritique et l’anxiété sont considérablement réduites avec des interventions telles que Compassion Mind Training [11].

L’anxiété de performance peut nuire à une personne, mais apprendre à la gérer peut responsabiliser les individus et leur permettre de donner le meilleur d’eux-mêmes.

Conclusion

Plusieurs personnes sont confrontées à l’anxiété de performance lorsqu’elles se produisent devant d’autres ou lorsqu’elles accomplissent une tâche essentielle. Cela devient débilitant et découle souvent de leur critique intérieur essayant de les convaincre qu’ils ne sont pas assez bons. Ces croyances négatives en soi peuvent avoir des effets significatifs sur les performances d’une personne. Avec quelques stratégies simples, on peut apprendre à gérer l’anxiété de performance. La psychothérapie est souvent une des meilleures solutions pour résoudre ses problèmes. Si vous souffrez d’anxiété liée aux performances, contactez les experts de United We Care Platform. Chez United We Care, une équipe d’experts en bien-être et en santé mentale vous guidera avec les meilleures méthodes de bien-être.

Les références

  1. J. Southcott et J. Simmonds, « Anxiété de la performance et critique intérieure : étude de cas : érudit sémantique », Australian Journal of music education , 01-Jan-1970. [En ligne]. Disponible ici : . [Consulté : 5 mai 2023].
  2. L. Fehm et K. Schmidt, « Anxiété de performance chez les musiciens adolescents doués », Journal of Anxiety Disorders , vol. 20, non. 1, p. 98–109, 2006.
  3. R. Parncutt, G. McPherson, GD Wilson et D. Roland, « Performance Anxiety », dans The Science & Psychology of Music Performance : Creative Strategies for teaching and learning , Oxford : Oxford University Press, 2002, pp. 47–61 .
  4. DH Powell, « Traiter les personnes souffrant d’anxiété de performance débilitante : une introduction », Journal of Clinical Psychology , vol. 60, non. 8, pages 801–808, 2004.
  5. “Student Services Student Services Student Services Test and S …” [En ligne]. Disponible ici : . [Consulté : 5 mai 2023].
  6. I. Papageorgi, S. Hallam et GF Welch, « Un cadre conceptuel pour comprendre l’anxiété liée à la performance musicale », Research Studies in Music Education , vol. 28, non. 1, p. 83–107, 2007.
  7. S. Mor, HI Day, GL Flett et PL Hewitt, «Perfectionnisme, contrôle et composants de l’anxiété de performance chez les artistes professionnels», Thérapie cognitive et recherche , vol. 19, non. 2, p. 207–225, 1995.
  8. AA Lazarus et A. Abramovitz, « Une approche comportementale multimodale de l’anxiété de performance », Journal of Clinical Psychology , vol. 60, non. 8, pages 831–840, 2004.
  9. « Par Hal Stone, ph.D. Sidra Stone, ph.D..” [En ligne]. Disponible ici : . [Consulté : 5 mai 2023].
  10. RE Smith, FL Smoll et SP Cumming, « Effets d’une intervention sur le climat motivationnel pour les entraîneurs sur l’anxiété liée à la performance sportive des jeunes athlètes », Journal of Sport and Exercise Psychology , vol. 29, non. 1, p. 39–59, 2007.
  11. P. Gilbert et S. Procter, « Entraînement à l’esprit compatissant pour les personnes ayant une grande honte et une autocritique : aperçu et étude pilote d’une approche de thérapie de groupe », Psychologie clinique et psychothérapie , vol. 13, non. 6, p. 353–379, 2006.

Unlock Exclusive Benefits with Subscription

  • Check icon
    Premium Resources
  • Check icon
    Thriving Community
  • Check icon
    Unlimited Access
  • Check icon
    Personalised Support
Avatar photo

Author : United We Care

Retour en haut

United We Care Business Support

Thank you for your interest in connecting with United We Care, your partner in promoting mental health and well-being in the workplace.

“Corporations has seen a 20% increase in employee well-being and productivity since partnering with United We Care”

Your privacy is our priority